31/08/2020

CFP: “Assistance et autonomisation de soi”, Traverse. Zeitschrift für Geschichte. Revue d’histoire (3/2021)

L’objectif de ce cahier est d’analyser les stratégies d’autonomisation (empowerment) des personnes auxquelles les institutions d’assistance ou autres de l’État et privées n’ont souvent laissé que peu de marge de manœuvre. Dans quelles conditions, par exemple, les mères célibataires, les personnes malentendantes, ou simplement touchées par la pauvreté résistent-elles aux mesures d’assistance, parfois coercitives, qui leur sont imposées ? Comment parviennent-elles à s’opposer à la mise sous tutelle et à la violation de leurs droits fondamentaux et parfois à s’organiser collectivement ? Quel rôle jouent les mouvements sociaux transnationaux et en premier lieu la constitution au niveau transnational des droits humains ? En outre, ces derniers sont au centre d’une interrogation sur la manière dont l’assistance dans ses orientations professionnelle et institutionnelle se transforme et réagit à la critique d’une approche trop paternaliste et axée sur le contrôle. Quels objectifs président au développement de concepts tels que l’« autonomie » et la « maturité » dans des domaines aussi divers que l’assistance, la tutelle, l’éducation spécialisée ou la pédagogie curative et comment sont-ils traduits dans la pratique ? Comment les personnes concernées réagissent-elles à ces nouvelles attentes et ces nouveaux impératifs ? Où ces approches atteignent-elles leurs limites, par exemple auprès des enfants nécessitant un encadrement ou des personnes vivant avec différents handicaps, et quelles sont les implications des stratégies d’appropriation et de rejet pour la subjectivation des personnes « assistées » ? En point de fuite de cette perspective de recherche émerge enfin la question de savoir ce que signifie véritablement la démocratisation de la société, quand celle-ci est pensée et analysée à partir de ses « marges sociales ».

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter les documents PDF ci-joints (en français et en allemand)

Merci d’envoyer un abstract de maximum 2 500 signes et un bref CV jusqu’au 20 décembre 2019 à une des adresses suivantes : urs.germann@img.unibe.ch, alix.heiniger.1@unil.ch, mariama.kaba@unil.ch, sonja.matter@revue-traverse.ch. Les propositions sélectionnées feront l’objet d’un article de 30 000 signes à livrer jusqu’au 31 août 2020.